Améliorer son PageRank : faut-il héberger son serveur localement ?

Améliorer son PageRank : l'emplacement du serveur a-t-il un impact ?

Récemment, un cas pratique intéressant de SEO sur l’importance de l’emplacement géographique des serveurs a retenu l’attention de Queromedia. Auparavant, il semblait que c’était surtout le ccTLD (country code top-level domains) qui influençait la détermination du pays duquel les visiteurs de votre site web devaient principalement provenir (autrement dit, où vous souhaitiez stimuler positivement votre référencement sur Google). Grâce à ce cas, pratique, il apparait que les algorithmes de classement en constante évolution de Google tiennent également compte de l’emplacement géographique du serveur.

Cas pratique de SEO

Richard devait faire une mise à jour PHP d’un de ses sites web .com hébergé au Royaume-Uni vers la version 5.5. Étant donné la configuration actuelle de son site web, il devait demander une nouvelle adresse IP. Une fois la mise à jour effectuée, il a remarqué un net recul dans les résultats de positionnement Google de son site web, alors ceux du Royaume-Uni connaissaient un pic.

cas-pratique-SEO

Après une enquête singulière, il est rapidement apparu que cette chute était due au changement d’adresse IP. Les données du site web avaient en effet été dupliquées via un Content Delivery Network et le service d’hébergement n’avait accordé aucune attention au fait que l’adresse IP physique s’était déplacée du Royaume-Uni aux États-Unis. En outre, le CDN n’a eu aucun impact négatif sur cette situation. En principe, il n’offre quasiment que des avantages en matière de SEO, même s’il comporte quelques inconvénients opérationnels (plus de travail, marge d’erreur supplémentaire…).

Vu que les conséquences de cette modification ont eu une influence négative de 15% à 20% sur le nombre de visiteurs au Royaume-Uni, une analyse a été menée sur les éléments qui entraient en jeu dans ces paramètres. Voici la configuration utilisée :

  • Changement IP vers les États-Unis le 17 février
  • Changement IP vers le Royaume-Uni le 28 février
  • Nouvelle modification IP vers les États-Unis le 9 mars
  • Dernière modification IP vers le Royaume-Uni le 17 mars

L’adaptation de l’adresse IP physique d’un serveur web (Royaume-Uni vers USA) peut avoir un impact négatif de l’ordre de 20% sur le nombre de visiteurs.

Click to tweet!

Les résultats de l’enquête

emplacement-serveur-USA

emplacement-serveur-UK

Ces graphiques reprennent le nombre d’impressions par pays. On remarque immédiatement que le changement d’emplacement géographique du serveur a un impact moins rapide sur le trafic aux États-Unis. Selon Richard, qui a répété ce test encore plusieurs fois, cette différence provient de la rapidité à laquelle les résultats sont mis à jour dans les deux pays. Dans l’ensemble, on peut néanmoins constater que Google réagit très vite à la nouvelle configuration d’une telle adresse IP.

Emplacement du serveur : conclusion du test

L’emplacement d’un serveur influence donc le référencement sur Google, mais comme toujours dans le monde du SEO, il faut nuancer ses propos. Pour les domaines ccTLD (.be, .nl, .fr…), cela ne constitue pas un problème en soi. C’était dans la configuration analysée (domaine .com au Royaume-Uni) que l’adresse IP physique a joué un rôle significatif (20% de différence, ce n’est pas rien).

De bonnes connaissances des balises hreflang, des paramètres d’outils pour les webmasters et dans certains cas, d’adresses IP physiques, s’avèrent ainsi incontournables pour tout professionnel SEO. Les différentes possibilités pour indiquer à Google où se trouve votre public cible vous offrent une certaine flexibilité, mais augmentent aussi le risque de commettre des erreurs et parfois d’envoyer des signaux contradictoires. Comme vous vous en doutez, des connaissances SEO avancées sont indispensables pour améliorer son PageRank. Continuez à faire des tests !

Executive Summary

Il existe plusieurs façons d’indiquer à Google de quel emplacement vous souhaitez attirer vos visiteurs. Mais la moindre erreur peut être préjudiciable pour le trafic sur votre site web. Découvrez un cas pratique d’un site web .com au Royaume-Uni qui a perdu 20% de visiteurs à cause d’un problème d’emplacement de serveur.

Leave A Comment




    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *