Microsoft rachète LinkedIn : de quoi nous consterner ou nous réjouir ?

microsoft linkedin

Ce n’est certainement pas le manque d’ambition que l’on pourrait reprocher à Microsoft. En 2012 déjà, la société d’informatique américaine a fait l’acquisition de Yammer, l’outil de microblogage en réseau interne ainsi que de Skype, célèbre logiciel de conversation en ligne (appel et vidéo) un an plus tard. Et la fièvre acheteuse ne s’arrête pas là. Pour la coquette somme de 26,2 milliards, Microsoft possède désormais LinkedIn. Que signifie cet investissement pour les marketeurs ?

Le rachat le plus cher jamais réalisé

Jusqu’à ce jour, Microsoft n’avait encore jamais dépensé autant pour un rachat. LinkedIn jouera donc un rôle central dans la stratégie digitale de la multinationale. Celle-ci a en effet redoublé d’efforts ces dernières années pour améliorer les relations entre les employés (et les employeurs). Afin d’illustrer ces propos, il suffit de citer l’intégration de Yammer et Skype dans le pack Office. Cela va désormais encore plus loin. Dans un monde où tout le monde peut travailler à domicile et tend à une flexibilité maximale, les applications comme OneDrive et Office365 sont incontournables. Microsoft a donc adopté la philosophie ‘cloud’ à 100 %, occupée en outre à une sérieuse manœuvre de rattrapage sur le plan de l’innovation.

Les marketeurs ne pourront que mieux s’immiscer dans l’expérience du consommateur, avec les annonces ciblées sur LinkedIn.

Click to tweet!

Que manquait-il encore ? Un réseau social digne de ce nom. Car Yammer n’a pas su répondre à toutes les attentes. Avec LinkedIn, la pièce manquante du puzzle a enfin été trouvée ! Un site de networking professionnel, qui convient parfaitement à la stratégie d’entreprises de Microsoft.

Une foule de sceptiques …

Pourtant la bourse ne réagit pas de manière très enthousiaste. Au contraire. Microsoft a perdu immédiatement 5 % de sa valeur après la reprise. Les doutes sont apparus car Microsoft était à la traîne sur les médias sociaux. Il s’est également avéré que LinkedIn était déficitaire. Cette opération s’accompagne donc de quelques risques (calculés).

… mais aussi de convaincus

Toutefois, les marketeurs ne peuvent que saluer la décision de Microsoft. Le pack Office365 devient omniprésent dans la vie de l’employé. LinkedIn permet de relier tous les points entre eux : les intérêts, les personnes de contact, les réunions, les rendez-vous, les listes de tâches à effectuer. LinkedIn peut enfin suggérer des articles connexes au projet sur lequel vous êtes occupé. Ou mieux encore : un spécialiste qui peut vous aider par son savoir-faire incomparable.

Microsoft a clairement une longueur d’avance en matière de vente sociale.

Click to tweet!

L’importance du marketing LinkedIn et du targeting ne pourra être qu’améliorée. Qui dit targeting, dit publicité. LinkedIn forme donc l’intermédiaire idéal entre d’autres applications de Microsoft telles qu’Outlook, Skype, la suite Office… Chaque application possède un objectif différent et est reliée à des intentions d’utilisateurs spécifiques. Les marketeurs ne pourront que mieux s’immiscer dans l’expérience du consommateur, avec les annonces ciblées sur LinkedIn.

Souhaiter la bienvenue au mobile et aux données

Avec LinkedIn, l’entreprise de Bill Gates se targue d’un atout social non négligeable, et renforce également sa présence mobile. Ce qui était amplement nécessaire. En comparaison avec Apple, Microsoft n’apportait pas grand-chose dans la navigation mobile. Or, l’investissement vient renverser la situation. Plus de la moitié des 433 millions d’utilisateurs LinkedIn se connectent via l’application sur leur smartphone ou tablette.

Sans compter un troisième facteur crucial, après la plus-value sociale et mobile de LinkedIn. Celui-ci fournit à Microsoft une impressionnante quantité de données judicieuses : les cv, les personnes de contact, un aperçu des structures d’entreprise, les évolutions de secteur… Intégrez tout cela dans le Microsoft Dynamics CRM et vous avez de l’or dans les mains !

Du réseau le plus ennuyeux au réseau le plus attractif ?

L’intégration de LinkedIn chez Microsoft promet-elle d’être un succès ? Nous le pensons bien. Les adeptes de Microsoft reçoivent un excellent outil d’analyse, qui se révèle d’une valeur inestimable en combinaison à d’autres données du CRM, des e-mails, des calendriers… Et en comparaison aux géants de la toile comme Facebook et Google, Microsoft possède désormais un USP supplémentaire. Il manque notamment chez Google le composant social (Google+ est un flop en Europe), tandis que Facebook n’apporte encore presque rien au sein de la gestion d’entreprise. Microsoft a donc clairement une longueur d’avance en matière de vente sociale, où les démarches commerciales, le marketing et le contenu sont étroitement liés.

Executive Summary

Avec le rachat de LinkedIn, Microsoft progresse dans trois domaines : le social, le mobile et les données. Tout simplement les ingrédients numériques indispensables pour l’avenir ! Microsoft n’est pas le seul gagnant dans cette histoire, les marketeurs aussi et (surtout) l’utilisateur.

Leave A Comment




    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *