Les ados abandonnent Facebook pour Twitter

Les ados abandonnent Facebook pour Twitter

Le Pew Research Center a mené une étude sur l’utilisation des réseaux sociaux aux États-Unis. L’étude « Teens, Social Media and Privacy » a montré que de plus en plus d’ados commencent à délaisser Facebook. Et cela, pour le plus grand bonheur de Twitter et autres sites de réseaux sociaux tels qu’Instagram et Tumblr.

Actif sur les réseaux sociaux

Durant l’étude, menée du 26 juillet au 30 septembre 2012, 802 ados ont été interrogés. À chaque fois, on a également interrogé l’un des parents. Cette étude a mené aux conclusions suivantes :

  • Environ 90 % des ados américains sont actifs sur les sites de réseaux sociaux. En 2006, ce chiffre s’élevait alors à 79 %.
  • Sept ados sur dix divulguent leur nom et adresse.
  • Un ado sur cinq ne voit aucun problème à la diffusion en ligne de leur numéro de téléphone. C’est dix fois de plus qu’en 2006.

De Facebook à Twitter

Les ados sont gênés par la quantité d’adultes et l’abondance de drames sur Facebook. Ils souhaitent partager des informations plus personnelles, mais aussi protéger leur réputation en ligne. Si les ados conservent leur page Facebook, ils y consacrent moins d’attention. Cela génère un changement vers Twitter, Instagram et Tumblr. On y trouve moins d’adultes et de parents, et l’utilisation de ces réseaux sociaux se révèle moins complexe.

Lorsqu’on regarde les chiffres, on constate que 94 % des ados interrogés possèdent un profil Facebook, ce qui est équivalent à 2011. Le nombre de jeunes possédant un compte Twitter augmente. Parmi les personnes interrogées, 26 % sont sur Twitter, soit deux fois plus que l’année dernière.

Des messages privés ou publics

Tandis que sur Facebook les messages sont uniquement visibles pour les amis, les messages sur Twitter sont généralement visibles par tout un chacun. Plus de la moitié des personnes interrogées possède un compte Twitter public. Un quart garde ses tweets privés, tandis que les 12 pour cent restants ignorent si leurs messages sont privés ou publics.

Les ados souhaitent donc tout partager, mais montrent un réel souci par rapport à la manière de faire cela.

Leave A Comment




    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *