Le magazine papier prend des coups

Baisse des ventes de la presse écrite en Belgique

magazines belgesLes magazines papier éprouvent de plus en plus de difficultés à maintenir leurs ventes en Belgique. Selon les chiffres les plus récents du CIM (Centre d’Information sur les Médias), il semble que leurs lecteurs décrochent en masse. Á cause de la crise économique, tout le monde est aussi sur le pont dans le marché de la publicité. Les prévisions n’annoncent aucune amélioration en vue pour cette année 2013. Les grands groupes de presse, tels que De Persgroep et Sanoma, ne parviennent pas à freiner cette spirale descendante.

Majoritairement des pertes pour le magazine papier

Les chiffres les plus récents du CIM comprennent les ventes de magazines du dernier trimestre 2012. Certains magazines qui étaient restés stables, ou qui avaient même augmenté au début 2012, ressentent aussi un malaise. L’hebdomadaire Moustique accuse une perte d’environ 15%. Les magazines Public et Ambiance Culinaire prennent un gros coup avec une chute d’environ 23%.

Tentatives acharnées pour inverser la situation

Les éditeurs de la presse magazine ont mis toutes voiles dehors depuis un moment, en faisant des efforts acharnés pour inverser la tendance à la baisse. Beaucoup de magazines ont changé de cap ces dernières années. Ils appliquent d’autres stratégies, engagent de nouveaux rédacteurs en chef, ou adaptent leur contenu. Pour maintenir une marge bénéficiaire et satisfaire les actionnaires, des licenciements ont lieu ou des augmentations de prix sont appliquées.

Les changements de cap n’apportent rien

Ceci dit, les chiffres du CIM démontrent que ces changements ne sont pas trop bénéfiques. Le principal constat est que les consommateurs se montrent de moins en moins prêts à payer pour du contenu. De plus, ils font attention à leurs dépenses à cause de la crise et ce sont alors les magazines achetés ‘compulsivement’ qui prennent les plus gros coups. Pire encore, le magazine papier souffre face à la concurrence du journal du week-end.

Le budget publicitaire sous pression

Le marché publicitaire est durement mis sous pression. En moyenne, un magazine papier tire le tiers de son revenu grâce à la publicité. Et là aussi, les choses ne sont pas roses. Durant le mois de janvier 2012, le budget publicitaire pour les magazines papier a chuté de 5,9%, selon les chiffres de Mediaxim.

Sauf miracle, la situation des magazines belges ne devrait pas s’améliorer en 2013. La prochaine étude du CIM devrait d’ailleurs être révélatrice : elle couvrira le premier trimestre 2013 et sera disponible dès le début du mois de mai.

Leave A Comment




    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *